Accueil » Blog » Surpoids, obésité et infertilité masculine

impact obésité fertilité
Surpoids, obésité et infertilité masculine

Surpoids, obésité et effet sur la fertilité masculine

Le terme obèse dérive du latin « obesus » et signifie celui qui a dépassé les limites de l’alimentation. Les effets négatifs de l’obésité sur la santé humaine sont connus depuis le début, à tel point qu’ils peuvent être trouvés dans les écrits d’Hippocrate, de Galen et d’Avicenne.

L’obésité, comment se calcule-t-elle ?

Chez l’adulte, l’obésité est mesurée par un paramètre biomédical, l’indice de masse corporelle (IMC), qui relie le poids et la taille selon une formule simple (IMC = poids en kg / (taille en m)². Pour l’Organisation mondiale de la santé, OMS, l’obésité est caractérisée par un IMC supérieur à 30 kg / m² et le surpoids par un IMC compris entre 25 et 29,9 kg / m².

Maladies causées par l’obésité

En Europe et dans les pays occidentaux, le surpoids et l’obésité prennent une forme urgente car ils représentent non seulement un facteur de risque pour de nombreuses maladies (telles que l’ hypertension, le diabète de type 2, l’infarctus du myocarde et certaines néoplasies), mais ont également un impact négatif sur la fonction de reproduction.

Obésité et fertilité entre hommes et femmes

relation obésité fertilité

En analysant la variable de genre, 40% de la population masculine est en surpoids contre 23,5% de la population féminine, tandis que le pourcentage d’obèses est comparable chez les deux sexes (11% chez les hommes et 9,5% chez les femmes). Par conséquent, les hommes sont plus corpulents et de nombreuses études montrent une étroite corrélation “dose-effet” entre l’IMC et l’infertilité chez l’homme, avec des conséquences négatives évidentes si l’IMC est compris dans l’intervalle entre 32 et 43.

En fait, certaines études montrent une altération des hommes en surpoids et obèses de paramètres séminales qui se traduit par une réduction de la concentration et de la motilité des spermatozoïdes, augmentation de la fragmentation de l’ADN spermatique ainsi que des anomalies morphologiques.

Une des causes principales de l’infertilité causée par l’obésité serait reliée à un profil hormonal modifié caractérisé par la suppression de l’ hypothalamus avec une réduction des taux sanguins de testostérone de synthèse totale de la globuline liant les hormones sexuelles (SSBG, sexe globuline liant les stéroïdes ) et de la sécrétion de gonadotrophines FSH ( hormone folliculo- stimulante) et LH (hormone lutéinisante) essentielles à la croissance et à la différenciation normales des spermatozoïdes.

Cet état d’hypogonadisme semble provenir de niveaux élevés d’œstrogènes produits par une hyperactivité de l’enzyme aromatase qui convertit la testostérone en estradiol proportionnellement à la quantité de tissu adipeux. En fait, il a été démontré que les cas d’infertilité masculine grave avaient un faible taux de testostérone associé à une augmentation marquée d’œstrogènes, ce qui suggère que ceux-ci pourraient avoir des effets délétères sur la spermatogenèse.

Causes d’infertilité des hommes obèses

obésité et infertilité masculine

Le surpoids et l’obésité, associés à un style de vie sédentaire et à de faibles niveaux d’activité physique, entraînent une augmentation des dépôts graisseux au niveau du scrotum, ainsi qu’une augmentation de la température locale des testicules pouvant entraîner une accumulation de radicaux libres, entraînant un stress oxydatif sur les spermatozoïdes.

Une autre cause potentielle d’infertilité chez les hommes obèses est la dysfonction érectile causée à la fois par une réduction du taux de testostérone et par une augmentation des cytokines pro- inflammatoires.