Accueil » Blog » Amélioration vue au Laser : Tout ce qu’il faut savoir

traitement myopie au lasik
Amélioration vue au Laser : Tout ce qu’il faut savoir

Tout ce qu’il faut savoir sur le traitement de myopie au Lasik

Le traitement des défauts visuels au Lasik, est capable de corriger toute myopie jusqu’à 8-10 dioptries, si l’épaisseur de la cornée le permet, hypermétropie jusqu’à 5-6 dioptries, en fonction de la courbure préopératoire, de l’astigmatisme même supérieur à 5 dioptries.

opération lasik en détails

L’opération en détails

Grâce à l’opération au laser avec Lasik, contrairement à la Prk, la couche épithéliale n’est pas retirée mais “renversée” au moyen d’un instrument, le microkératome, qui casse une bande d’environ 110 microns d’épaisseur (environ un dixième de millimètre) pour remodeler la courbure cornéenne. La procédure est alors analogue à celle du Prk, mais à la fin du traitement, la couche cornéenne renversée est soulagée sur place, sans nécessiter de lentille de contact ni de bandage.

La thérapie après l’opération Lasik est basée sur des gouttes ophtalmiques antibiotiques dans les premiers jours et des larmes artificielles. L’inconfort oculaire est très modeste et limité aux premières heures suivant la chirurgie au laser. La récupération visuelle est très rapide, permettant au patient une bonne autonomie (même si elle n’est pas encore maximale) dès le lendemain de l’opération des yeux.

L’œil soumis au Lasik ne fait pas mal et voit bien, mais il faut se rappeler que sa surface doit être protégée des traumatismes et des substances irritantes (savon, produits cosmétiques, aérosols, chlore, etc.) pendant environ trois semaines.

Durée du traitement défauts visuels au Lasik

La durée du traitement dépend de l’étendue du défaut visuel et consiste en quelques dizaines de secondes, valeurs pouvant varier en fonction de divers facteurs (efficacité de la fixation du patient, contrôle de la surface cornéenne, intensité du rayonnement laser, etc).

La procédure complète (préparation du patient, alignement, application au laser, habillage), pour traiter deux yeux, dure environ 15 minutes. 
Après la chirurgie oculaire au laser, le patient quitte la salle d’opération de manière autonome et reste dans une salle d’attente pendant environ une heure pour être à nouveau testé avec des médicaments. 

Douleur après Opération Lasik

Grâce à l’anesthésie, le patient ne ressent aucune douleur ni gêne. En fait, la douleur peut empêcher le patient de fixer efficacement le point lumineux rendant le traitement impossible. Par conséquent, le traitement est vraiment et inévitablement indolore.  

Contrôles postopératoires

 Contrôles postopératoires lasik

Au cours de la première semaine après la chirurgie au laser, le patient est contrôlé deux fois par le chirurgien. Par la suite, la périodicité du contrôle est réduite à une fois par mois au cours des trois premiers mois, puis à 6 mois et enfin à 1 an.

Dans le passé, on a souvent dit que Lasik n’était indiqué que pour les très fortes myopies (plus de 5 à 6 dioptries): en réalité, PRK et Lasik peuvent être utilisés à la fois pour les valeurs basses et élevées.

Les facteurs importants pour choisir l’une ou l’autre des techniques sont avant tout l’épaisseur initiale de la cornée et la courbure de la cornée, ou la présence d’irrégularités de surface. 

De nos jours, le choix de Lasik est plus fréquent pour les valeurs moyennes-basses (jusqu’à 6-7 dioptries), mais ce n’est pas une règle fixe, car chaque cas doit être évalué pour ses caractéristiques spécifiques. 

C’est une opération qui nécessite des outils avancés et une grande expérience du chirurgien.

Avantages traitement myopie au Lasik

  • Récupération visuelle très rapide
  • Thérapie à court terme
  • Aucun inconfort postopératoire
  • Un retraitement à courte distance est possible
  • L’exposition au soleil ne crée pas de problèmes
  • Traitement indolore


Inconvénients

  • Dans les trois premières semaines, l’œil doit être soigneusement protégé des traumatismes, même les plus simples, et des substances irritantes (shampoing, savon, cosmétiques, chlore, aérosol, etc.)
  • Une épaisseur cornéenne initiale adéquate est requise, ce qui nécessite parfois que le patient soit traité autrement.