Accueil » Blog » Méditation : 9 avantages psychologiques

avantages psychologiques méditation
Méditation : 9 avantages psychologiques

La méditation est plus qu’un moyen de se détendre !

Vous trouverez ci-dessous la liste des avantages psychologiques les plus importants de cette pratique à l’égard desquels une attention croissante est accordée.

Réduire la réactivité émotionnelle … à long terme

La méditation peut nous rendre plus calmes lorsque nous la pratiquons, mais ces avantages restent-ils les mêmes dans la vie de tous les jours ? Des études et recherches ont analysé le cerveau d’un groupe de personnes participant à un programme de méditation de 8 semaines, avant et après la fin du cours. Au cours des enquêtes, il a été montré aux participants des images évoquant des émotions positives, négatives ou neutres. Après le cours de méditation, l’activation de l’amygdale, le centre émotionnel du cerveau, a été réduite devant toutes les images. Cela suggère que les avantages de la méditation sur la régulation émotionnelle persistent même quand on ne médite pas.

Cultiver la compassion

L’un des avantages de la méditation est d’aider les gens à développer leur compassion. Cette observation est également étayée par des recherches scientifiques. Dans une étude, des participants, dont une partie pratiquent la méditation, ont été testés sans qu’ils sachent, quel était leur niveau de compassion. Les sujets étaient assis dans une salle d’attente en compagnie de deux acteurs lorsqu’un troisième acteur avec des béquilles a fait son entrée en disant qu’il ressentait une vive douleur. Les deux acteurs assis à côté des participants ont ignoré la personne douloureuse, envoyant des signaux inconscients pour ne pas intervenir. Ceux qui pratiquaient la méditation étaient 50% plus susceptibles d’aider la personne dans le besoin. 

Modifier les structures du cerveau

avantages méditation

La méditation est une technique si puissante que, après seulement 8 semaines de pratique, la structure du cerveau commence à changer.

Pour détecter ces effets, certains chercheurs ont comparé les images cérébrales de 16 sujets avant et après une méditation. Comparativement au groupe témoin, ceux qui ont suivi la formation à la méditation ont signalé une augmentation de la densité de matière grise dans l’hippocampe, une zone du cerveau associée à l’apprentissage et à la mémoire.

La plasticité de notre cerveau est vraiment fascinante ! Et il est également intéressant de voir comment, avec la pratique de la méditation, nous pouvons jouer un rôle actif dans la transformation de notre cerveau et dans l’amélioration de notre bien-être et de notre qualité de vie.

Réduction de la douleur

Un autre avantage de la méditation est que les méditants réguliers ressentent moins de douleur. Une expérience a consisté à appliquer une plaque chauffante sur les mollets des méditants et de non méditants expérimentés. Ceux qui méditaient systématiquement avaient une sensibilité moindre à la douleur.  

Accélérer la performance cognitive

Voulez-vous que votre cerveau travaille plus vite ? Des recherches scientifiques confirment découvrir des avantages significatifs de la méditation pour les méditants inexpérimentés qui pratiquaient depuis 80 minutes seulement en 4 jours (20 minutes par jour). 

Malgré leur brève pratique, les méditants avaient amélioré leurs performances dans les fonctions exécutives et leur capacité de traitement visuel-spatial par rapport à un groupe témoin qui avait entendu pour la même fois un livre audio de The Hobbit de Tolkien. Ainsi, quatre jours de méditation peuvent améliorer la capacité de maintenir l’attention, bienfaits déjà rapportés par des méditants expérimentés. 

Affiner la concentration 

La méditation consiste à apprendre à se concentrer pour mieux contrôler son attention. Un nombre croissant d’études soulignent les avantages de la méditation attentive dans l’amélioration de capacité à se concentrer. 

Améliorer les performances de travail 

Puisque la méditation apporte de nombreux avantages à la cognition, elle devrait également améliorer les performances au travail. En fait, les personnes qui pratiquent la méditation obtiennent de meilleures performances dans certaines tâches de bureau standard, telles que répondre au téléphone, rédiger des courriels, etc., que ceux qui ne pratiquaient pas. Les méditants sont encore plus aptes à rester sur la tâche et ont eu moins de stress en conséquence.

Réduction de l’anxiété

La méditation est souvent recommandée pour ceux qui souffrent d’anxiété. En fait, quatre séances de méditation de 20 minutes sont suffisantes pour réduire l’anxiété jusqu’à 39%. 

Traitement de la dépression

L’un des principaux symptômes de la dépression est la rumination. La rumination est un style de pensée caractérisé par une succession de pensées et d’images négatives et pessimistes, souvent liées à des événements du passé, qui continuent de rebondir dans l’esprit. 

Malheureusement, il ne suffit pas de dire à une personne déprimée de cesser de produire des pensées déprimantes. C’est précisément pour cette raison que le traitement des symptômes consiste en partie à amener la personne à prendre en charge son attention. 

Une méthode utile à cette fin est la méditation de pleine conscience. Être conscient consiste précisément à vivre le moment présent plutôt que de se concentrer sur les regrets passés ou les préoccupations futures.

Comment méditer ?

comment pratiquer méditation

Étant donné que la méditation apporte de nombreux avantages, voici quelques directives générales sur la manière de la faire. Les noms et techniques de méditation sont nombreux et variés, mais les fondamentaux sont très similaires :

Détente du corps et de l’esprit : 

Ceci peut être fait par la posture du corps, la relaxation musculaire progressive, les images mentales, les mantras, la musique.

Concentrez-vous sur quelque chose :

Les méditants se concentrent souvent sur leur respiration, sur la perception de l’air qui entre et sort des narines. En réalité, l’objet pourrait aussi être d’une autre nature : des pieds, une pomme de terre, une pierre. La respiration est confortable parce que nous la portons toujours avec nous. 

Quoi que vous choisissiez, le but est de concentrer toute notre attention dessus. Alternativement, il est possible de ne pas se concentrer sur un objet spécifique mais de rester réceptif à tous les stimulis présents dans l’environnement interne et externe ou, après une pratique longue et continue, d’arriver à “se concentrer sur rien”.

Lorsque votre attention faiblit et qu’elle le devient presque immédiatement, récupérez votre attention et ramenez-la doucement à ce que vous avez établi comme objet. Lorsque cela se produit, ne vous en prenez pas à vous-même, mais faites preuve de compassion.

Soyez conscient : 

C’est une expression quelque peu cryptique, mais qui signifie essentiellement : ne jugez pas vos pensées, mais laissez-les aller et venir comme elles le souhaitent. Comme déjà mentionné, lorsque vous vous promenez, essayez de ramener votre attention sur votre objectif principal. Vous découvrirez bientôt que c’est un exercice assez difficile car nous sommes habitués à voyager continuellement avec l’esprit et à formuler des jugements sur presque tout (inquiétant, anticipant, regrettant, etc.). L’idée est de noter de manière détachée ce qui se passe en tant qu’observateur.