Accueil » Blog » Cataracte : la chirurgie au laser

opérer la cataracte
Cataracte : la chirurgie au laser

chirurgie au laser unique pour récupérer également la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ou la presbytie

Il remédie aux troubles du vieillissement, redonne aux yeux l’efficacité de la jeunesse. La chirurgie de la cataracte est l’opération oculaire la plus réalisée dans les salles d’opération en 2019 et, grâce à l’utilisation de nouvelles technologies, elle est de plus en plus précise et moins invasive. Aujourd’hui, grâce aux instruments préopératoires, il est possible de programmer et surtout de personnaliser l’intervention.

Phacoémulsification : chirurgie de la cataracte

cataracte

Les techniques opératoires de la cataracte varient en fonction de la situation clinique et des équipements disponibles. La phacoémulsification par ultrasons est la plus utilisée, la moins traumatisante et qui donne les meilleurs résultats opératoires et visuels.

L’opération se compose essentiellement de deux parties : l’élimination de la cataracte réelle et le remplacement par une lentille artificielle. La phacoémulsification est souvent utilisée en association avec le phemtolaser, l’outil qui prépare l’œil à l’élimination de la cataracte : grâce à une programmation informatique précise, il permet de mesurer avec une extrême précision les structures antérieures de l’œil et, par conséquent, de réaliser par la suite une ouverture de l’enveloppe antérieure de la cataracte extrêmement centrée et symétrique. Une précision et une sécurité qui ne seraient pas possibles avec des scalpels et des pinces chirurgicales.

Les nouvelles techniques chirurgicales permettent également une récupération rapide, à tel point que déjà 24 à 48 heures après l’opération, le patient peut reprendre sa vie quotidienne, conduire sa voiture, regarder la télévision ou lire un livre.

Quand faut-il subir une opération de la cataracte ?

La cataracte doit être opérée lorsqu’elle perturbe la vue et empêche les activités quotidiennes les plus générales. Avec les résultats que la chirurgie actuelle permet d’obtenir, les cataractes peuvent être enlevées à n’importe quel stade de l’évolution : il n’est plus nécessaire d’attendre sa “maturation”, il vaut mieux opérer tôt. Les personnes les plus touchées par les cataractes ont plus de 60 ans, mais il est possible de traiter des patients même âgés de 45 à 50 ans.

Et l’anesthésie ?

chirurgie cataracte

La plupart des opérations sont effectuées à la clinique, seulement dans des cas plus compliqués, ceux dans lesquels une anesthésie générale est nécessaire, une hospitalisation est nécessaire. Dans la majorité des cas, il est possible de réaliser l’opération avec seulement une anesthésie “topique”, c’est-à-dire avec l’instillation de gouttes oculaires anesthésiques simples. Dans d’autres, il est préférable d’effectuer une anesthésie locale, en injectant des anesthésiques près de l’œil, ce qui permet au patient de rester éveillé pendant l’opération, mais ne peut pas bouger l’œil ni ressentir de douleur.

Aujourd’hui, la chirurgie de la cataracte a également ouvert de nouvelles perspectives pour la récupération des défauts de vision, permettant de subir deux opérations en une : “La myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie peuvent être corrigées en même temps que l’intervention du cataracte, grâce à l’utilisation de lentilles intraoculaires capables de fournir une vision à toutes les distances : de près, intermédiaire et de loin, minimisant ou éliminant ainsi l’utilisation de lunettes. Ce sont des lentilles “multifocales” qui permettent une bonne acuité visuelle, à distance et de près, éliminant ou réduisant fortement le besoin d’utiliser des lunettes.