Accueil » Blog » Acide hyaluronique ou Botox ?

traitement rides
Acide hyaluronique ou Botox ?

Injection Botox ou acide hyaluronique pour vous rajeunir ?

Certains types de peau sont plus sujets aux rides que d’autres lors du processus de vieillissent.

Plusieurs facteurs génétiques, environnementaux et comportementaux (fumée, soleil, agents atmosphériques, stress) ont un effet sur l’état de la peau et son vieillissement.

Acide hyaluronique et Botox sont des traitements et soins de médecine esthétique qui permettent de rajeunir la peau du visage. Les deux traitements dépendent du type des rides (statiques ou dynamiques) dues à une position fixe ou à un mouvement continu, en plus de la zone du visage où elles se situent. Découvrons la différence entre traitement des rides par acide hyaluronique et injection de botox.

Différents types de rides

injection produit de comblement

Toutes les rides ne sont pas identiques. Elles sont divisées en statiques et dynamiques. 

Selon la zone du visage dans laquelle elles sont formées, elles se divisent à leur tour en rides du tiers supérieur (c.-à-d. Contour du contour des yeux et du front) et en rides du tiers moyen et inférieur (nez, lèvres, mâchoire et menton).

En fonction du type de rides à corriger et de la zone du visage où elles sont situées, les deux différents traitements de comblement sont utilisés.

Rides dynamiques : traitement par Botox

Ce sont celles qui résultent de mouvements continus du visage : par exemple les rides horizontales du front, les lignes verticales entre les sourcils qui se forment chez ceux qui ont tendance à froisser le front et à donner une expression sévère au visage. Les rides dynamiques sont celles autour des yeux, également appelées pattes d’oie.

D’une manière générale, les rides dynamiques sont dues au mouvement et à la contraction des muscles du visage. 

Dans ce cas, il est préférable d’utiliser le botox, une toxine naturelle produite par certaines bactéries qui a été découverte en médecine pour corriger les spasmes neurologiques (appelés tic nervosa) ou la dystonie musculaire, telle que le torticolis permanent.

Les « colliers de Vénus », à savoir les lignes horizontales qui se produisent sur le cou, peuvent être remplis par la toxine botulique, car ils sont dus à l’hyper contractilité des muscles du cou, ce qui peut être paralysés par la toxine botulique, en fait.

Rides statiques : traitement par acide hyaluronique

Elles apparaissent en état de repos, citons l’exemple des rides nasolabiales ou celles qui affectent la ligne de la mâchoire qui, si on les regarde de côté, donnent un effet de joue tombant

Contrairement aux rides dynamiques affectant le tiers supérieur, le botox n’est pas indiqué, car il s’agit de rides statiques ; il est donc recommandé de lui appliquer une charge à base d’acide hyaluronique.

Il est conseillé de commencer à partir de 35 ans (toujours si la peau a des rides), car après 50 ans, la ride est la conséquence d’un relâchement des muscles cutanés et on parle donc de lifting chirurgical de la peau, mais ce n’est plus une médecine esthétique, mais une chirurgie plastique.