Accueil » Blog » La prothèse de hanche : procédures, bénéfices et indications

prothèse pour hanche
La prothèse de hanche : procédures, bénéfices et indications

Focus sur le remplacement de la hanche

L’arthroplastie de la hanche ou prothèse totale de hanche est une articulation artificielle en alliages métalliques, en plastique et / ou en céramique, qui remplace la hanche usée, réduisant la douleur et rétablissant la fonction articulaire. Grâce aux innovations technologiques introduites dans la pratique clinique, le remplacement de la hanche est devenu moins invasif au fil du temps, jusqu’à ce qu’il prenne les contours d’une opération de routine entre les mains d’un chirurgien expert.

Son efficacité se traduit par une amélioration de la vie quotidienne et des relations ; dans certains cas, même lors d’un retour au sport. A cet égard, il est à noter que bien qu’il n’y ait pas de limitations particulières pour le patient de retour de chirurgie, il est conseillé d’éviter la course à pied et les sports de contact (football, basket-ball, volley-ball, ski alpin, etc.).

Qu’est-ce que le remplacement de la hanche ?

candidat prothese hanche

Il s’agit d’une articulation artificielle qui remplace celle anatomique, altérée de manière irréversible par divers processus pathologiques. La hanche ou articulation coxo-fémorale est constituée de deux éléments (au niveau de squelette) : la tête fémorale et l’acétabulum, recouverts par les couches respectives de cartilage articulaire. Lorsque la hanche est compromise, avec perte de fonction articulaire et douleur même au repos, il est nécessaire de remplacer les surfaces articulaires par des composants prothétiques.

Quand l’intervention est-elle indiquée ?

Comme pour la chirurgie en général, l’arthroplastie est indiquée lorsque les différents traitements conservateurs (thérapie médicale, infiltrations articulaires avec les acides hyaluroniques et cortisone, physio-kinésithérapie et repos), appliqués de la bonne manière et au bon moment, n’ont pas abouti un résultat satisfaisant pour le patient.

Quels sont les risques potentiels associés à l’intervention ?

Aux risques génériques associés aux interventions chirurgicales en général (hémorragie, thromboembolie, hématome post-chirurgical, infection, cicatrice chirurgicale souffrant d’une éventuelle déhiscence, infection, anémie), il existe des risques spécifiques tels que fracture fémorale périprothétique, paralysie nerveuse, instabilité de l’implant avec sous-luxation ou luxation, dysmétrie des membres inférieurs et rupture des composants prothétiques.

Est-il possible de faire du sport avec une arthroplastie de la hanche ?

De nombreux sportifs, ayant surmonté le traumatisme de l’opération et récupéré le bon fonctionnement de la hanche, souhaitent reprendre l’activité sportive précédemment pratiquée. Pour un porteur de prothèse de hanche, la course à pied est possible mais risquée pour la survie de l’implant. Par conséquent, il est conseillé de bien choisir le type d’activité sportive.

Quels sports sont-ils recommandés ?

sport avec prothese de hanche

Les sports recommandés sont le golf, la gymnastique et le cyclisme, contrairement à la course à pied et aux sports de contact (football, basket-ball, volley-ball, ski alpin, ndlr) qui doivent être évités en raison du risque élevé de traumatisme et de dommages au système prothétique.